Avec l’Apeis, plus jamais seul !
Recherche
Accueil > APEIS > Communiqués de presse > Voter utile, c’est voter (...)
APEIS
Voter utile, c’est voter pour la vraie gauche.
1er février 2012

Une gauche qui veut se battre contre les banquiers, les financiers, les actionnaires, les grands patrons, qui affament les peuples, pillent les richesses des pays.

Une gauche qui choisit résolument son camp, celui des salariés, des précaires, des chômeurs, des pauvres, des plus victimes de ce système barbare, contre celui des exploiteurs et des profiteurs.

Une gauche qui prenne des mesures radicales contre le pouvoir des banques et des agences de notation, des mesurettes ne suffiront pas.

Il faut taper fort : virer les agences de notation, nationaliser le secteur bancaire, augmenter les minima sociaux, les allocations chômage et les salaires, avec un smic à 1700 euros. Le 1% le plus riche en France a vu sa fortune augmenter de plus de 30 %.

Pendant 5 ans les amis du Président se sont gavés. Maintenant ils doivent payer l’ISF et pas seulement pour 4 milliards, comme c’est le cas en 2011 !

Produire en France, c’est possible ; il faut tout relocaliser, offrir des conditions de travail décentes (on n’a jamais vu autant de suicides dans ce pays), des salaires qui permettent de vivre, de manger correctement, de se soigner décemment, d’avoir des loisirs, de pouvoir partir en vacances…

A défaut d’un emploi pour chacune et pour chacun, il faut indemniser correctement toutes les formes de chômage et changer les formes de cotisation en ne prenant pas seulement la masse salariale mais également les profits, les bénéfices et autres produits financiers.

Avec Srkozy, la pauvreté s’est aggravée. Elle touche des millions de personnes, qui rognent sur tout, qui mangent mal et pas à leur faim, qui ne se soignent plus, dont les perspectives sont bouchées, dont les avenirs ne se conjuguent qu’au présent.

Avec la démagogue Le Pen, il en serait de même, elle va devant les usines pour récupérer des voix mais elle n’est pas pour l’augmentation des salaires. Bien au contraire, elle est pour la casse du Smic. Si la police de Srkozy fait déjà des siennes entre les écoutes et les bavures à répétition, imaginez un peu les lois liberticides qui peuvent pleuvoir demain avec une Le Pen !

En France, le centre n’existe pas. Ceux qui se disent du centre sont à droite, que ce soit Bayrou ou Morin.

Il faut voter, ne pas laisser toujours les mêmes décider de nos vies, et plus surement de nos survies et puis surtout il faut se battre, résister, ne rien attendre d’en haut, toujours faire valoir notre droit à l’indignation.

Villejuif le 25 janvier 2012

Christiane Grave
Porte parole de l’Apeis


Vers le haut de la page

APEIS
8 rue de Verdun
94800 Villejuif
tel : 01 46 82 52 25
Portable : 07 81 19 31 94
E.mail : apeis live.fr

 

Plan du site |  Espace privé |  Nous écrire | Soutenir l’APEIS | 

APEIS
8 rue de Verdun
94800 Villejuif
tel : 01 46 82 52 25
Portable : 07 81 19 31 94
E.mail : apeis live.fr