Avec l’Apeis, plus jamais seul !
Recherche
Accueil > APEIS > Communiqués de presse > Victoire du NON : tout (...)
APEIS
Victoire du NON : tout reste possible mais rien n’est gagné !
29 mai 2005

Pour leur constitution européenne ce sera non, les français ne se sont ni laissé berner ni intimidé par les bénis oui oui du capital, ils n’ont pas cédé à la panique orchestrée partout sur les télévisions, les radios et dans la presse écrite par beaucoup de politiques et de journalistes, culpabilisant et faisant la leçon.

Ce referendum nous demandait finalement si nous étions pour une Europe et un monde libéral, capitaliste, où seul le marché est pris en compte et bien la réponse est claire mesdames et messieurs de tous bords, non ?

Et puis chacun le sait, c’est à gauche que le Non a convaincu et l’a emporté, les affreux Le Pen et De Villiers ont réunis ce qu’ils représentent ensemble c’est-à-dire moins de 20 %, rien de plus, et c’est déjà presque 20 % de trop.

La volonté de faire peur et l’amalgame n’a servi à rien pour une raison simple, les arguments du Oui étaient faibles, pauvres, sans véritable cohérence, si l’on ne tient pas compte des incantations.

Nous avons besoin d’Europe mais d’une Europe sociale, démocratique, solidaire, qui fasse le choix de privilégier les femmes, les hommes et la planète contre le profit, nous voulons d’une Europe qui ne soit pas une forteresse pour les femmes et les hommes qui souffrent terriblement partout le monde, notamment au Sud et à l’Est.

Alors bien évidemment cette victoire du non ne signifie pas la fin du chômage, de la précarité, de la misère et des bas salaires mais il représente une chance de renégocier sur d’autres bases et aussi de tout faire pour mettre en œuvre des forces sociales, politiques, syndicales, associatives qui ont pu renouer avec le plus grand nombre dans le débat et la politique.

Cette victoire du Non et plus encore cette défaite du Oui est porteuse d’espoir et de possible et ce n’est pas rien, à nous de nous en emparer et de peser suffisamment pour que les droits de toutes et tous, en partant des plus fragiles, des plus pauvres et des plus précaires ne soient pas limités à une charte concédé par les puissants.

Villejuif le 29 mai 2005.

Philippe Villechalane,
Porte parole de l’Apeis


Vers le haut de la page

APEIS
8 rue de Verdun
94800 Villejuif
tel : 01 46 82 52 25
Portable : 07 81 19 31 94
E.mail : apeis live.fr

 

Plan du site |  Espace privé |  Nous écrire | Soutenir l’APEIS | 

APEIS
8 rue de Verdun
94800 Villejuif
tel : 01 46 82 52 25
Portable : 07 81 19 31 94
E.mail : apeis live.fr