Je lutte contre la misère
Recherche
Accueil > APEIS > Communiqués de presse > Vers le néant !
APEIS
Vers le néant !
mars 2004

Les chiffres tombent, en janvier c’est 265.000 chômeurs qui ont été éjectés du système d’indemnisation, sur décision du Medef et de la CFDT, alors même qu’ils avaient cotisé et ouvert des droits, c’est plus, beaucoup plus que les 180.000 annoncé.

De tous les côtés, nos droits sont remis en cause, ce qui se profile si nous laissons faire, c’est la fin de l’indemnisation des chômeurs, comme si on était responsables des choix de profits des patrons et des actionnaires, qui licencient, délocalisent, fusionnent, restructurent sans s’occuper de la vie des hommes et des femmes qu’ils réduisent en miettes.

Aujourd’hui, plus de 2500 chômeurs portent plainte contre l’Unedic pour rupture de contrat, tenter de faire annuler la convention de décembre 2002, actuellement en vigueur et pour ne pas accepter l’inacceptable.

Tout est actuellement fait pour faire baisser le coût du travail, et tout est bon, il convient d’abord de culpabiliser les victimes, les plus fragiles, les plus précaires et les plus faibles, le patronat confond tout est possible avec tout est permis.

Outre cette scandaleuse modification de l’indemnisation des chômeurs, ils modifient l’accès et la durée de l’ASS, créent des formes de travail obligatoire avec le RMA, mettent en place les CDD longue durée, les contrats jeunes, les chèques emplois services

Des moyens considérables sont mis en œuvre par le gouvernement et le Medef, pour faire sauter toutes les formes de protections sociales les unes après les autres et faire voler en éclats le code du travail et le SMIC.

L’objectif est clair, nous faire accepter, nous forcer a accepter n’importe quel boulot, à n’importe quel prix et dans n’importe quelles conditions.

Nous exigeons pour lutter contre la précarisation généralisée, l’indemnisation décente de toutes les formes de chômage, l’interdiction des licenciements quand il y a des profits et la participation des chômeurs aux décisions qui les concernent dans toutes les instances, y compris l’Unedic, a travers les organisations qu’ils se sont donnés.

Villejuif, le 10 mars 2004

Philippe Villechalane,

Porte parole de l’APEIS.


Vers le haut de la page

APEIS
8 rue de Verdun
94800 Villejuif
tel : 01 46 82 52 25
Portable : 07 81 19 31 94
E.mail : apeis live.fr

 

Plan du site |  Espace privé |  Nous écrire | Soutenir l’APEIS | 

APEIS
8 rue de Verdun
94800 Villejuif
tel : 01 46 82 52 25
Portable : 07 81 19 31 94
E.mail : apeis live.fr