Avec l’Apeis, plus jamais seul !
Recherche
Accueil > APEIS > Communiqués de presse > Travailler plus longtemps (...)
APEIS
Travailler plus longtemps : les privés d’emploi sont contents…
26 mai 2010

Le premier but de cette réforme est de remettre en cause le droit à la retraite à 60 ans.
Le document du COR, Conseil d’orientation des retraites vise à faire croire que les pensions ne vont pas diminuer ; que le temps de travail sera à peine allongé ; que les revenus des personnes les plus riches ne seront pas épargnées et devront contribuer à financer le système.

Les pensions ont déjà diminué entre 1993 et 2005 malgré l’indexation sur les prix. Les 40 % de retraités du régime général assujettis au taux plein de CSG, ont perdu 0, 2 point de pouvoir d’achat par an. Donc, c’est un mensonge de dire qu’il n’y a pas de baisse des pensions.

Il faut de plus en plus de trimestres pour prétendre à une retraite complète. Donc dire que la retraite à 60 ans n’est pas remise en cause est encore un mensonge. De plus, avec les 25 meilleures années, les pensions notamment des personnes qui ont connu plusieurs périodes de chômage vont baisser de manière significative.

A ce régime là, l’immense majorité aura le minimum vieillesse, hormis les privilégiés d’aujourd’hui qui plafonnent à 100 000 euros par an.
Ils sont déjà 580 000 à percevoir ce minimum dont une majorité de femmes. Et combien demain si nous ne faisons rien ? Des millions, il ne faut pas croire que cela dérangeraient les Sarko et autres, dirigeants du Medef.

Mais avec les solutions proposées notamment par le Medef de la capitalisation beaucoup auront tout perdu avant la retraite car les fonds se seront envolés, volatilisés, évaporés. Beaucoup de retraités anglais ou américains ont connu ces déboires.
Il faut sauver les retraites mais il faut dans le même temps, œuvrer à ce que les chômeurs aient eux aussi une retraite décente, enfin, après parfois une vie faite de survie.
Pour cela il faut élargir l’assiette des cotisations. Taxer les stocks options, les parachutes dorés… Mais l’on sait que cela ne suffira pas dans la durée, il est nécessaire d’augmenter les cotisations des hauts revenus, de manière sensible – sur ce sujet il y a discussion comme chacun sait- car il n’est pas possible de faire l’impasse sur cette question sauf à rallonger
indéfiniment le temps de travail ce qui est absurde en plus d’être injuste.
La question des recettes nouvelles ne veut pas dire de ponctionner pour ponctionner mais
d’organiser une solidarité qui permette la cohésion sociale. C’est une question de justice.

Le 27 mai des manifestations vont avoir lieu dans plusieurs villes. Allons- y car nous qui avons peu, nous aurons encore moins !

Christiane GRAVE
Porte-parole de l’APEIS

Le 24 Mai 20010


Vers le haut de la page

APEIS
8 rue de Verdun
94800 Villejuif
tel : 01 46 82 52 25
Portable : 07 81 19 31 94
E.mail : apeis live.fr

 

Plan du site |  Espace privé |  Nous écrire | Soutenir l’APEIS | 

APEIS
8 rue de Verdun
94800 Villejuif
tel : 01 46 82 52 25
Portable : 07 81 19 31 94
E.mail : apeis live.fr