Assez de mépris
Recherche
Accueil > APEIS > Tracts > Tous taillables et corvéables
APEIS
Tous taillables et corvéables à merci.
21 mai 2008

Le Projet de loi visant à renforcer le contrôle des chômeurs sera éxaminé lundi par les partenaires sociaux. Il instaure des sanctions pour les chômeurs refusant deux « offres raisonables d’emploi » selon des critères chiffrés qui se durcissent au fur et à mesure.

Entre trois et six mois il devront accepter une baisse de salaire de 5%, au bout de six mois de 15% jusqu’à 20%, au bout d’un an 30%.

C’est pour les chômeurs, vraiment dégueulasse, ignoble, et très bien calculé.

C’est un acculement de tous les travailleurs à se soumettre à des salaires de misère, des conditions de travail et des trajets pouvant aller jusqu’à trois heures par jour.

C’est la nouvelle loi des patrons, pour les patrons, pour leur unique profit.

Les chômeurs sont déjà sanctionnés une fois quand ils le deviennent et ce gouvernement voudrait les forcer sous peine de radiation à accepter un emploi payé du même montant que leur rémunération du chômage, les forcer à des trajet pouvant aller jusqu’à 100 kilomètres de leur domicile, quelle aubaine pour les employeurs et quels profits gigantesques ils vont pouvoir réaliser !

Ils disent qu’il y a 600 000 emplois non pourvus, ils nous envoient bosser comme femme de ménage ou mécanicien auto en Angleterre, ils nous proposent de créer des entreprises
( avec quels moyens ?), ils proposent à des ingénieurs de partir en Inde pour des salaires de 300 €, c’est n’importe quoi sauf la prise en compte de nos vies, de nos envies, de nos qualifications.

Donc tu acceptes ce qu’ils t’imposent, tu la fermes, tu gagneras la même chose que ce que tu perçois au chômage et quand tu vas être de nouveau licencié tu ne pourras percevoir que 70% de ton salaire c’est à dire 70% de ton ancienne rémunération du chômage.
Ce projet de loi qui risque de voir le jour d’ici la fin de l’année ne concerne évidement pas que les demandeurs d’emploi.

C’est tout le monde du travail qui risque d’être touché par ces nouvelles mesures car la diminution du montant des salaires à l’embauche pèsera sur tous les salaires, sur les conditions de travail et de transport des salariés, sur les cotisations sociales sur les montant des retraites et toute la protection sociale.

Ils voudraient encore plus culpabiliser les chômeurs mais ce sont eux, les grands tenants de la haute finance qui délocalisent les entreprises pour plus de profit en laissant sans travail des millions de salariés, ce sont eux les coupables !

Ils voudraient, en laissant planer la menace du chômage et le blocage des salaires, empêcher le monde du travail de se mobiliser et de revendiquer des conditions décentes d’existence et plus de pouvoir d’achat qui est sans cesse en régression !

Chômeurs, travailleurs précaires, salariés du public comme du privé, étudiants, sans papiers, retraités, ces dispositifs nous concernent tous, il nous faut nous unir pour les combattre !

Association pour l’emploi l’information et la solidarité des chômeurs et des précaires
8 rue de Verdun 94800 Villejuif. Tel : 01 46 82 52 25, Fax :01 45 73 25 61, E.mail :apeis@live .fr


Vers le haut de la page

APEIS
8 rue de Verdun
94800 Villejuif
tel : 01 46 82 52 25
Portable : 07 81 19 31 94
E.mail : apeis live.fr

 

Plan du site |  Espace privé |  Nous écrire | Soutenir l’APEIS | 

APEIS
8 rue de Verdun
94800 Villejuif
tel : 01 46 82 52 25
Portable : 07 81 19 31 94
E.mail : apeis live.fr