Avec l’Apeis, plus jamais seul !
Recherche
Accueil > APEIS > Communiqués de presse > Terrible année sur le front du
APEIS
Terrible année sur le front du chômage !
31 décembre 2012

Comme prévu les chiffres du chômage pour le mois de novembre sont catastrophiques, bien évidemment pas en termes comptables mais en terme humain. Encore des dizaines de milliers de femmes et d’hommes supplémentaires ; 39400, accablés, broyés, poussés sur le côté, en dehors, ailleurs.
Et ce avec des dizaines de milliers de radiations, principalement sanctions, sans lesquelles les statistiques seraient bien plus alarmantes.
Et chacun sait que décembre sera du même acabit, puis janvier, et février, et…
Quand on comptabilise les 5 catégories on arrive au chiffre officiel de 5.654.100 chômeurs, auxquels il faut ajouter les non comptabilisés, les non-inscrits, les « invisibles ».
Sur un an le chômage de longue durée a progressé de 5,5 %, celui de très longue durée de 19, 8 % et 51 % des inscrits à Pôle emploi ne perçoivent aucune indemnité.
Quand va-t-on prendre de réelles mesures, quand va-t-on protéger ces victimes, quand va-t-on en faire une priorité absolue, une cause nationale pour parler comme ces messieurs dames, plutôt que de nous saouler avec les exils fiscaux de quelques pachas, avec les menus de fêtes des grands chefs, avec d’incroyables talents ?
Combien de temps va-t-on écouter les mêmes discours lénifiants sur la politique à l’œuvre, qui à terme va infléchir la courbe, et patati et patata.
En attendant combien de femmes d’hommes, de familles vont exploser face à la peur, l’incompréhension, l’angoisse, l’urgence ?
Combien vont se retrouver sans domicile fixe ?
Combien vont tomber malade ?
Combien vont être poussé au suicide ?
Si cela à un sens, en tous les cas celui que l’on y met, je ne résiste pas à la tentation, au milieu de ce marasme à vous présenter nos vœux, sincères, bien au-delà des formules de politesses convenues.
Bonne année à presque toutes et tous, l’essentiel étant bien évidemment la santé et l’amour.
Pour le reste, 2013 sera ce que nous en ferons, commençons par ne pas accepter cruauté et barbarie, ne fermons pas les yeux devant des femmes et des hommes sans domicile fixe, ne nous bouchons pas les oreilles sur la casse des services publics, ne nous taisons pas sur l’augmentation du chômage et la progression de la misère.
Ne pensons pas, pire, n’espérons pas que nous devons accepter le sacrifice de certains, des autres, pour se préserver soi même.
Ne croyons pas que cela ne peut pas nous tomber dessus.
N’imaginons pas qu’ils sont ou que nous sommes différents.
N’estimons surtout pas que tout cela serait du à la fatalité ou à la faute à pas de chance.
Car rappelons que dans le même temps de ces malheurs, la logique à l’œuvre fait qu’en 2011 en France, 500 familles se sont partagées 271 milliards d’euros, que les entreprises qui composent le CAC 40 ont réalisées 87 milliards d’euros de bénéfices dont 37 milliards reversés en dividendes aux actionnaires.
Ne doutez pas que les chiffres de la richesse en 2012 seront du même tonneau
Résistons, luttons, refusons, cherchons, trouvons, soyons solidaires, pas de façon compassionnelle mais revendicative, inventons tous les possibles, osons les.

Bonne année et bon courage.

Villejuif le 31 décembre 2012
Philippe Villechalane
Porte parole de l’APEIS ;


Vers le haut de la page

APEIS
8 rue de Verdun
94800 Villejuif
tel : 01 46 82 52 25
Portable : 07 81 19 31 94
E.mail : apeis live.fr

 

Plan du site |  Espace privé |  Nous écrire | Soutenir l’APEIS | 

APEIS
8 rue de Verdun
94800 Villejuif
tel : 01 46 82 52 25
Portable : 07 81 19 31 94
E.mail : apeis live.fr