Avec l’Apeis, plus jamais seul !
Recherche
Accueil > Dossiers > Les vies à minima, on n’en (...) > TEMOIGNAGE : Pour 200 balles
Dossiers
TEMOIGNAGE : Pour 200 balles au dessus du plafond...

Farid S. — Apeis de Villejuif

Avant qu’il y ait la CMU, j’avais le droit à l’aide médicale (du département) mais plus maintenant : pour 200 balles au dessus du plafond...

Ils ont profité du passage de la loi pour baisser les plafonds qui te donnent les droits. Aujourd’hui nous touchons 6 500 F par mois (991 e) pour nous et nos deux enfants, et parce que nous dépassons le plafond de 200 balles, je dois dépenser 500F par mois (76 e) pour avoir une mutuelle et que mes enfants puissent être soignés correctement. Et encore, quand je vais chez le médecin je casque. Et quand tu sais que la Sécu elle ne te rembourse pas avant 3 mois, et bien parfois même avec la mutuelle je ne peux pas me soigner car je ne peux pas avancer les frais. Pourquoi les gamins doivent pâtir de la précarité de leurs parents ?

Bien sûr il y a des voies de recours mais il y a aujourd’hui 1 000 dossiers en attente dans le Val de Marne et il n’y a qu’une commission par mois qui traite 30 dossiers. En ce moment ils traitent les dossiers de l’année dernière, ils font comment les gens en attendant pour se soigner ?
Quand tu sais en plus que la plupart des recours sont négatifs...

Moi je me dis qu’en fait nous gagnons trop, déjà que le 20 de chaque mois on crève la dalle, mais c’est déjà trop beau. Donc voilà, le peu d’argent que j’ai, il passe là-dedans avec mon énergie pour suivre les recours. Donc quand tu es dans la précarité tu y restes et l’énergie que tu as passe dans des démarches comme celle-là et pas pour t’aider.

Propos recueillis par Raphaël Trapet


Vers le haut de la page

 

Plan du site |  Espace privé |  Nous écrire | Soutenir l’APEIS | 

APEIS
8 rue de Verdun
94800 Villejuif
tel : 01 46 82 52 25
Portable : 07 81 19 31 94
E.mail : apeis live.fr