Avec l’Apeis, plus jamais seul !
Recherche
Accueil > APEIS > Tracts > Rencontres de la solidarité.
APEIS
Rencontres de la solidarité.
décembre 2004

Contre le chômage et la précarité !
Pour les droits sociaux !


La situation ne s’améliore pas, loin s’en faut ! Le chômage officiel ne cesse d’augmenter malgré les annonces, les mesurettes, les volontés affichées et surtout déclarées, les contrôles et les radiations.

Les salariés pauvres sont de plus en plus nombreux. Les effets de ces situations de chômage et de précarité sont considérables : pauvreté, désocialisation, déstructuration, exclusion sont le lot quotidien de millions d’entre nous.

Tout est mis en œuvre pour nous faire accepter ces situations d’inégalité institutionnelle, tout est fait pour nous faire croire que c’est dans l’ordre des choses, quasi naturel, qu’il n’y a de façon rien à faire, qu’ il y a toujours eu des riches et des pauvres, des forts et des faibles.

Et bien, c’est faux. Ce sont des idées reçues. Même s’il existe bien évidemment des individus plus forts que d’autres, plus riches, beaucoup plus riches. Ces idées ont été combattues par des femmes et des hommes pour que la société puisse évoluer dans le sens de plus de justice plus de droits... Plus récemment, ces mêmes idées reçues ont également été battues en brèche par les chômeurs.

Qui, en effet, aurait parié sur la victoire des « recalculées » contre l’Unedic et le puissant Medef ?

En réalité personne, et pourtant les chômeurs ont gagné. Ils ont fait rétablir dans leur droit 1 059 630 chômeurs à qui on avait retiré en moyenne 7 mois d’indemnisation chômage. Ils avaient pourtant cotisé !

Les chômeurs sont désignés coupables de ne pas avoir d’emploi, les pauvres responsables de manquer parfois du strict minimum, les femmes et les hommes sans domicile fixe, de ne pas avoir de logement. C’est un beau tour de force réussi par les patrons, le gouvernement et les actionnaires : culpabiliser les victimes de leurs choix à eux.

Chacune et chacun doit pouvoir vivre correctement, avoir des perspectives et de l’avenir, il suffit de décider de prendre l’argent où il se trouve, dans les poches des grands patrons et des actionnaires. Pour indemniser ensuite décemment toutes les formes de chômage.

Ne restez pas seul(e) face à la barbarie et à l’injustice, n’hésitez pas à contacter l’Apeis la plus proche de chez vous (Voir liste au verso).

Y’en a marre du chômage et de la pauvreté !
Un emploi c’est un droit !
Un revenu c’est un du !


Vers le haut de la page

APEIS
8 rue de Verdun
94800 Villejuif
tel : 01 46 82 52 25
Portable : 07 81 19 31 94
E.mail : apeis live.fr

 

Plan du site |  Espace privé |  Nous écrire | Soutenir l’APEIS | 

APEIS
8 rue de Verdun
94800 Villejuif
tel : 01 46 82 52 25
Portable : 07 81 19 31 94
E.mail : apeis live.fr