Avec l’Apeis, plus jamais seul !
Recherche
Accueil > APEIS > Tracts > Pas d’expulsion sans relogement
APEIS
Pas d’expulsion sans relogement !
juin 2001

Mardi 19 juin, M. Joseph C. à été expulsé de l’appartement qu’il occupait depuis 20 ans au 30 de l’avenue Anatole France à Vincennes dans le Val de Marne, son seul tort : se retrouver au chômage et perdre ses revenus.

Vers 15 H, un huissier, un commissaire et cinq policiers sont venus manu militari, mettre, avec les menottes s’il vous plait, M.Joseph C. à la rue !
La loi contre les exclusions prévoit de ne pas expulser sans que les individus soient relogés, seul bémol de cette loi, faire preuve de sa bonne foi.

C’est inacceptable, comment être de bonne ou de mauvaise foi quand on doit survivre avec 2500 F par mois ?
Comment choisir entre avoir un toit au-dessus de la tête ou manger ?
M. Joseph C. avait un emploi, il gagnait correctement sa vie, il payait ses loyers et ses charges rubis sur l’ongle, il vivait dans des conditions normales et puis d’un coup, le licenciement, le non-droit à une indemnisation chômage et le RMI comme unique moyen de subsistance.

Dés que sa nouvelle situation lui permet M. Joseph C. fait une demande de logement (renouvelée au mois de mars dernier) qui corresponde à ses revenus, rien !


La seule réponse l’envoi des forces de police pour mettre à la rue un homme qui travaille depuis 39 ans, qui cotise depuis 39 ans, qui participe à la vie sociale depuis 39 ans, allez ouste à la rue Joseph, malgré ses 54 ans, malgré le fait qu’il soit actuellement en stage afin de tenter de sortir la tête hors de l’eau.

Mercredi 20 juin, en fin de matinée, les militants de l’APEIS soutenu par l’élue communiste et des militants du PCF de Vincennes sont venus protester devant le domicile de M. Joseph C. Ils ont trouvé la porte de son appartement ouverte et se sont installés avec lui à l’intérieur afin d’exiger du Préfet du Val de Marne le respect de la loi, que M. Joseph C. soit relogé et qu’il ne dorme pas dans sa voiture comme cela a été le cas la nuit dernière.

Refusons de fabriquer un individu sans domicile fixe de plus !

Les militants de l’APEIS sont déterminés à rester aux côtés de M. Joseph C. le temps nécessaire, le temps de retrouver d’extrême urgence un logement décent.

Avec l’APEIS, pas d’expulsion sans relogement !


Vers le haut de la page

APEIS
8 rue de Verdun
94800 Villejuif
tel : 01 46 82 52 25
Portable : 07 81 19 31 94
E.mail : apeis live.fr

 

Plan du site |  Espace privé |  Nous écrire | Soutenir l’APEIS | 

APEIS
8 rue de Verdun
94800 Villejuif
tel : 01 46 82 52 25
Portable : 07 81 19 31 94
E.mail : apeis live.fr