Avec l’Apeis, plus jamais seul !
Recherche
Accueil > APEIS > Communiqués de presse > Noël c’est maintenant : (...)
APEIS
Noël c’est maintenant : allocation Exceptionnelle d’Urgence !
12 décembre 2012

Les décorations de Noël sont là : sur les réverbères, dans les arbres, au dessus des rues, sur des balcons et surtout dans les vitrines des magasins.
Des mômes s’affairent sur leurs lettres au Père Noël ; des parents cherchent sur Internet le meilleur rapport qualité- prix en veillant bien que la livraison se fasse en temps et en heure.
Les oies, canards et autres chapons trottinent ou roulent vers leurs fins programmées. Les huîtres, crevettes et autres crustacés passent leurs derniers instants dans les parcs d’eau de mer.
Les bulles des bouteilles de champagne sont toutes excitées, elles vont bientôt exploser dans les coupes ou les flûtes, c’est selon, car c’est vraiment très différent, pas pareil, essentiel.
Certains se frottent les mains, faut dire que la période est bonne, les sacrifices sont faits au nom de la famille et du « bonheur ». Alors la crise, lâches nous un peu s’il te plait. Rien ne remplace les yeux pétillants des petits et de se retrouver ensemble autour d’eux, et de quelques habitudes ou traditions, ça fait chaud la famille, surtout en cette période.
Oui mais voilà pour beaucoup, ce qui devrait être joie se transforme en déchirements, en angoisses, en rage.
Au nom de quoi des enfants n’auraient pas le droit de sauter en l’air et de crier en déchirant un paquet cadeau et en découvrant Le livre qu’il désirait tant, Le camion de pompier, La poupée et même Le jeu vidéo ou la console ?
Ne souriez pas il se dit que certains enfants sont friands de ces jeux d’écrans.
Au nom de quoi des adultes n’auraient pas loisir de se couper un tendon en ouvrant des huîtres, on n’attraperait pas une crise de foie, gavés de chocolats, ou une gueule de bois débordants de bons vins et d’alcools de qualité ?
Au nom de quoi des familles ne pourraient pas se réunir une fois par an en prenant l’avion, le train, la voiture avec carburant et péage, autour d’un feu de cheminée et sous un sapin bien charnu croulant sous les boules et les guirlandes ?


Ben au nom de la concurrence, du marché, de la rentabilité, de la compétitivité,
de leurs profits, des dividendes, des parachutes en or massif, de leur luxe insolent, de leur pseudo crise.
Parce que quand même, faut l’dire, avec leur langage, leurs références, ils nous prennent pour des blaireaux. Dans le même temps où les services publics deviennent peau de chagrin, où les salaires ne protègent plus contre la pauvreté, où dans le même mouvement étudiants et retraités s’appauvrissent, où les femmes et les hommes, les familles sans domicile fixe se comptent par centaines de milliers.
Dans le même temps où on demande toujours aux mêmes de faire des efforts, de serrer encore un cran de la ceinture, en 2011, 500 familles se sont partagées 271 milliards d’euros et les entreprises qui composent le CAC 40 ont réalisées 87 milliards de bénéfices dont37 milliards reversés en dividendes aux actionnaires.
Posez-vous la question, il est vrai un peu démagogique, quoique, où allez vous passer les fêtes ? Avec qui ? Quels cadeaux allez vous faire et recevoir ? Où et quoi mangerez vous ? Pour combien ?
Allez Hollande et compagnie, si le changement c’est maintenant, il est plus que temps de crier que l’urgence c’est tout de suite !
J’allais oublier de dire merci pour la somptuaire augmentation du RSA, 10 % c’est mieux que rien, ouais mais en 5 ans, donc à la louche l’équivalent d’une dizaine de baguettes par an, encore merci. On espère seulement que cela ne va pas priver les « pigeons ».
Nous revendiquons une allocation exceptionnelle d’urgence dite « prime de Noël » pour tous les chômeurs et les allocataires du RSA, pour le financement, je ne vous le dis pas. Vous savez où prendre l’argent, si, si vous le savez.
Allez bonne fêtes, quand même, à presque tous.

Villejuif le 12 décembre 2012
Philippe Villechalane,
Porte parole de l’Apeis


Vers le haut de la page

APEIS
8 rue de Verdun
94800 Villejuif
tel : 01 46 82 52 25
Portable : 07 81 19 31 94
E.mail : apeis live.fr

 

Plan du site |  Espace privé |  Nous écrire | Soutenir l’APEIS | 

APEIS
8 rue de Verdun
94800 Villejuif
tel : 01 46 82 52 25
Portable : 07 81 19 31 94
E.mail : apeis live.fr