Assez de mépris
Recherche
Accueil > APEIS > Communiqués de presse > Ministre des finances ou (...)
APEIS
Ministre des finances ou Ministre du pognon ?
21 février 2005

Pas question de démagogie dans ce coup de gueule, ni de populisme, toujours malsain, seulement un peu de bon sens populaire et de colère, Hervé Gaymard, Ministre des finances vient d’être épinglé par un journaliste du Canard Enchaîné, le loyer de son appartement de 600 M² se montait à 14.000 euros par mois.
Vous avez bien compris, 14.000 euros, près de 100.000 F, soit encore 10 briques, 10 bâtons, 10 patates, 10 boulettes 10 barres, 10 plaques, 10 unités, avec la voiture et son chauffeur, quelques voyages et restos et certainement quelques frais annexes ça fait un pacson de biffeton dans le coffiot de sézigue, non !
Combien de familles qui par dizaines de milliers sont sans domicile fixe, pourraient vivre décemment dans 600 M² ? Combien de familles pourraient survivre avec 14.000 euros par mois ?
Confronté à Dominique Strauss Kahn le 17 février dans l’émission « 100 minutes pour convaincre », Hervé Gaymard déclare pour se défendre qu’il ne connaissait pas le montant du loyer, mais en réalité, il s’en fout puisqu’il ne le paie pas son loyer, ce qui n’est pas le cas, loin s’en faut, des femmes et des hommes qui travaillent ou qui sont privés d’emploi.
Je suis obligé de dire à ce sujet que Dominique Strauss Kahn n’est pas bien au courant des règles sociales et salariales en vigueur, puisqu’il déclare pour contrer Gaymard que cela représente 10 SMIC, alors que cela fait en réalité plus près de 14 SMIC, la différence est d’importance quand on vit de son travail ou du chômage, et surtout révélatrice de l’état des relations sociales, et politiques.
Raffarin devant l’énormité de la pratique prend des mesures, ce sera dorénavant 80 M² par Ministre et 20 M² supplémentaires par enfant, c’est pas mal, normal même pourrait-on dire, mais à des années lumières des surfaces qu’occupent la majorité de la population et des familles.
Il est dommage, et consternant de vérifier que l’histoire ne sert pas à grand-chose, vous vous rappelez peut-être, en tous cas pour les plus anciens, ces élus du peuple, qui interrogés il y a quelques années sur le prix d’une baguette répondaient des énormités qui multipliaient par 4, 6 ou 10 le prix d’une malheureuse baguette de pain, si loin du réel que cela paraît être une autre dimension.
Par ailleurs ce qui me gêne ce n’est ni les 600 M ², ni les 14.000 euros, c’est que des millions d’entre nous doivent survivre avec quelques centaines d’euros par mois et que des centaines de milliers de familles se retrouvent sans domicile fixe ou proies de marchands de sommeil sans scrupules, ce qui me choque c’est que Gaymard va encore vers l’allègement de charges patronales et veut privatiser toujours et encore.
Le rôle de l’Etat n’est pas le même pour Hervé Gaymard que pour nous, il est vrai que nous n’en attendons pas les mêmes choses non plus, et quand les droits ne sont pas partagés, qu’il n’y a pas d’égalité, il s’agit seulement, terriblement, dramatiquement encore et toujours de privilèges qui éloignent de plus en plus de femmes et d’hommes de la nécessaire politique !

Philippe Villechalane.

Villejuif le 21 février 2005.


Vers le haut de la page

APEIS
8 rue de Verdun
94800 Villejuif
tel : 01 46 82 52 25
Portable : 07 81 19 31 94
E.mail : apeis live.fr

 

Plan du site |  Espace privé |  Nous écrire | Soutenir l’APEIS | 

APEIS
8 rue de Verdun
94800 Villejuif
tel : 01 46 82 52 25
Portable : 07 81 19 31 94
E.mail : apeis live.fr