Assez de mépris
Recherche
Accueil > APEIS > Communiqués de presse > Maintenant au tour du CDE (...)
APEIS
Maintenant au tour du CDE (Contrat Dernière Embauche) pour les plus de 57 ans !
7 juin 2006

Le CPE (Contrat Première Embauche) n’est pas passé qu’a cela ne tienne vous avez droit au CNE (Contrat Nouvelle Embauche) et vous aurez droit au CDE (Contrat Dernière Embauche), contrat a durée déterminée de 18 mois, une fois renouvelable pour les plus de 57 ans.


L’argument de Villepin est « qu’il n’est pas acceptable que certains de nos concitoyens ne trouvent pas d’emploi en raison de leur âge », notre premier Ministre devrait se pencher un peu plus souvent sur l’état social et politique de nos concitoyens où on se retrouve vite trop âgé, mais aussi trop jeune, et encore trop femme ou trop bronzé ou trop qualifié ou pas assez.
Du coup Parisot, patronne du MEDEF qui rêve toute éveillée de casser le code du travail, s’empresse de se déclarer d’accord pour aller vers plus de précarité et de flexibilité, et moins de cotisations sociales, ce qu’elle appelle charges sociales.
Le problème est relativement clair, pour faire des profits il faut du travail, pour faire plus de profits il faut soit plus de travail soit payer le moins possible ce même travail au point que selon l’Insee plus de trois personnes sans domicile fixe sur dix travaillent, que les salariés pauvres se comptent dorénavant par millions.
Et du côté des profits cela se passe bien puisque les 40 entreprises qui composent le CAC 40 ont réalisées pour 2005 ; 85 milliards d’euros de bénéfices nets soit l’équivalent de 7 millions d’années de SMIC ou encore 17 millions d’années de RMI.
On la connaît la chanson pour que certains (peu) se gavent il faut comme dans le principe des vases communicants que d’autres (beaucoup) soient en situation de survie permanente, plongés dans l’urgence, la pauvreté et la misère.
Nous tenons à rappeler à nos Ministres, quand il y a 5 millions de chômeurs, 20 millions de précaires et 7 millions de pauvres dont 1 million d’enfants et 1 million de vieux, les articles 5 et 11 du préambule de la constitution de 1946.

Article 5 : Chacun a le devoir de travailler et d’obtenir un emploi. Nul ne peut être lésé, dans son travail ou son emploi, en raison de ses origines, de ses opinions ou de ses croyances.
Article 11 : Elle garantit à tous, notamment à l’enfant, à la mère et aux vieux travailleurs, la protection de la santé, la sécurité matérielle, le repos et les loisirs. Tout être humain qui, en raison de son âge, de son état physique ou mental, de la situation économique, se trouve dans l’incapacité de travailler a le droit d’obtenir de la collectivité des moyens convenables d’existence.
A bon entendeur, salut !

Villejuif le 7 juin 2006

Philippe Villechalane
Porte parole de l’APEIS


Vers le haut de la page

APEIS
8 rue de Verdun
94800 Villejuif
tel : 01 46 82 52 25
Portable : 07 81 19 31 94
E.mail : apeis live.fr

 

Plan du site |  Espace privé |  Nous écrire | Soutenir l’APEIS | 

APEIS
8 rue de Verdun
94800 Villejuif
tel : 01 46 82 52 25
Portable : 07 81 19 31 94
E.mail : apeis live.fr