Quel avenir ?
Recherche
Accueil > APEIS > Tracts > Les raisons de la colère (...)
APEIS
Les raisons de la colère !
décembre 2003

Wahiba, 40 ans, 2 femme de ménage, enfants. J’ai eu mes papiers il y a plus d’un an, mes enfants ont 10 et 12 ans.
En octobre j’ai travaillé 17 jours, en novembre 5 jours et en décembre je n’ai trouvé qu’une seule journée, je n’ai aucune ressource, a l’ASSEDIC et a la CAF je n’ai droit a rien, c’est scandaleux, tout travail doit permettre de vivre.

Claude, 37 ans, préparateur de commandes. Je perçois le RMI, 360 euros par mois depuis que je n’ai plus droit au chômage.
J’ai travaillé comme intérimaire pendant plusieurs années, depuis cet été je n’ai plus de maison, je suis hébergé la nuit par la croix rouge.
Je cherche un travail qui me permette d’avoir un vrai salaire qui me permette de vivre, mais pour cela il faut que j’ai un hébergement stable.

Isabelle, 38 ans, cadre, 2 enfants. Au mois d’avril on me retire 7 mois d’indemnités, soit 14.000 euros, mon mari travaille, je n’aurais donc droit a rien, il nous restera 530 euros pour faire vivre la famille.
J’étais cadre, j’avais embauché une nounou pour mes petits, je vais devoir la licencier, comment faire dans ces conditions pour rechercher un emploi, je me sens spoliée dans mes droits et bafouée dans ma citoyenneté, je porte plainte.

Sylvie, 47 ans, comptable. J’ai travaillée 19 ans avant mon premier licenciement, puis j’ai enchaîné, les stages, les CDD et les CES, j’ai retravaillée en CDI pendant 2 ans avant d’être a nouveau licenciée.
Je perçois actuellement une allocation chômage de 900 euros par mois, en avril 2004, l’ASSEDIC me retire 7 mois d’allocations, soit 6300 euros, et je n’ai pour l’instant reçu aucune information de la part des ASSEDIC.
J’ai l’impression de me faire rackettée, alors que j’ai cotisé de longues années, il me faut un travail, n’importe lequel, tout de suite.

Aïcha, 42 ans, caissière, 5 enfants. J’ai bossée 15 ans, je vis avec 741 euros d’allocations chômage et 742 euros d’allocations familiales, je suis seule avec mes enfants, la vie est très difficile.
Au mois de janvier l’ASSEDIC me supprime 6 mois d’allocations chômage et me vole ainsi plus de 5000 euros, je vais avoir droit a l’allocation de solidarité spécifique (ASS), soit 406 euros, je n’en peux plus, j’en ai marre, il faut se battre.

Raymond, 56 ans. Je travaille depuis l’âge de 16 ans, cela fait donc 40 ans, j’ai vécu et subi 4 licenciements depuis 1989, je suis aux ASSEDIC depuis le 9 juin 2003 et je touche 870 euros par mois.
J’alterne les petits boulots où j’accepte ce qu’on me propose et les périodes de chômage, je suis le grand père de 5 petits enfants et je m’inquiète encore plus pour eux, c’est surtout pour cela que je ne me laisse pas faire.

Un million de chômeurs sont concernés par ces décisions, des centaines de milliers d’autres sont concernés par le RMA.
Décidons, ensemble de ne pas nous laisser faire, exigeons l’abrogation de ces mesures de misère !


Vers le haut de la page

APEIS
8 rue de Verdun
94800 Villejuif
tel : 01 46 82 52 25
Portable : 07 81 19 31 94
E.mail : apeis live.fr

 

Plan du site |  Espace privé |  Nous écrire | Soutenir l’APEIS | 

APEIS
8 rue de Verdun
94800 Villejuif
tel : 01 46 82 52 25
Portable : 07 81 19 31 94
E.mail : apeis live.fr