Quel avenir ?
Recherche
Accueil > APEIS > Communiqués de presse > « Le cap des trois millions de
APEIS
« Le cap des trois millions de chômeurs est franchi, c’est un choc psychologique »
26 septembre 2012

COMMUNIQUE DE PRESSE - APEIS - Le 26 septembre C’est ce que l’on lit dans la presse bien pensante. Sauf qu’il y a bien longtemps que les 3 millions sont dépassés ! Avec leurs catégories saucissonnées où l’on ne comptabilise que les A, B, C et où l’on oublie D, E, F, évidemment cela change tout.
La réalité c’est 5 millions de chômeurs, avec plus de 1, 6 millions de demandeurs d’emploi longue durée. Ce qui est très inquiétant vu la conjoncture économique. Les patrons qui avaient laissé les plans sociaux dans les tiroirs avant l’élection présidentielle se sont empressés de les sortir dès l’élection passée. Les temps sont plus au plan de licenciements qu’au plan d’embauches, dans le privé notamment.
A lire Jean Bassères, Directeur de Pôle emploi, ancien inspecteur des Finances, tout va être axé sur les chômeurs de longue durée. Selon la formule élégante et très humaine pas plus de 70 par portefeuille. Donc les autres auront droit à un entretien à 4 mois et un autre à 9 mois. Ce qui paraît court car même ceux qui ont accès à Internet, savent rédiger un CV, écrire correctement…ne seront pas embaucher pour autant. Pour une raison simple, c’est qu’il faut des créations d’emploi et là nous sommes plus proches de la récession avec les mesures prises par le gouvernement que de la relance.
Michel Sapin a lancé les contrats d’avenir. Certains seront embauchés à Pôle emploi. Il est intéressant de se demander ce qu’ils vont y faire. Car proposer des formations, faire un CV, un accompagnement pour un emploi, c’est un métier.

De même que l’indemnisation exige des connaissances précises. Ce n’est pas de l’improvisation, il y a un règlement contraignant. Il n’est pas possible que des personnes en difficulté dans leurs recherches d’emploi puissent assumer des tâches aussi lourdes après une semaine ou deux de formation. Ou alors l’avenir de ces contrats aidés va être, la photocopieuse. Ils vont suppléer aux tâches répétitives. Quel avenir !
Donc, à terme, ceux-là aussi seront chômeurs de longue durée.
Le gouvernement n’a rien fait pour la relance du pouvoir d’achat. Si bien que des familles mangent de la viande une fois par mois ; c’est plus riz et pâtes que 5 fruits et légumes par jour ! Elles ne risquent pas d’aller au restaurant ni de partir en vacances, ni d’acheter des biens culturels.
Et on peut légitimement craindre que le Medef s’attaque à la question de l’indemnisation, en prônant la réduction de celle-ci car il y trop de chômeurs !
Décomplexés comme ils sont, ils en sont capables. 1 ils licencient, 2 ils demandent des économies car le déficit de l’Unedic est trop important.
L’Apeis, revendique encore et toujours, l’indemnisation de toutes les formes de chômage et appelle d’ores et déjà à la 10eme manifestation contre le chômage et la précarité le samedi 1er décembre 2012.
Chirstiane GRAVE
Porte parole de l’APEIS


Vers le haut de la page

APEIS
8 rue de Verdun
94800 Villejuif
tel : 01 46 82 52 25
Portable : 07 81 19 31 94
E.mail : apeis live.fr

 

Plan du site |  Espace privé |  Nous écrire | Soutenir l’APEIS | 

APEIS
8 rue de Verdun
94800 Villejuif
tel : 01 46 82 52 25
Portable : 07 81 19 31 94
E.mail : apeis live.fr