Avec l’Apeis, plus jamais seul !
Recherche
Accueil > Comités locaux > Il est temps de créer son (...)
Comités locaux
Il est temps de créer son comité local

Nous avons gagné notre dernière bagarre concernant la bataille en justice pour faire respecter nos droits et ce n’est pas rien, peu aurait parié sur le fait que les chômeurs fassent plier le gouvernement. Evidemment notre victoire n’est pas totale, car le patronat se sort bien de cette situation en passant à travers l’augmentation des cotisations patronales.

Il n’en reste pas moins que nous avons eu raison d’être volontaire et décidé, d’assigner les Assedic en justice mais dans le même temps de mobiliser, d’occuper, de manifester, d’organiser des débats. C’est la preuve que la fatalité n’existe pas, qu’il n’y a que les combats que l’on ne mènent pas qu’on est sur de perdre, ce qui l’a emporté c’est la solidarité et le collectif, nous pouvons être fier de l’issue de cette bataille.

Pour autant, pas question de nous endormir, il y a encore tout à faire pour que les chômeurs, qui ne choisissent pas d’être chômeur, jamais, voient leurs droits respectés.

Ce que nous revendiquons c’est un emploi, mais pas n’importe lequel, à n’importe quel prix et dans n’importe quelle condition, nous voulons des emplois correctement rémunérés.
Nous nous mobilisons pour que chacune et chacun ait une place, un rôle et une utilité sociale, car nous savons dans notre chair ce que signifie de se sentir inutile à la société, de se croire en trop, alors que nous ne sommes qu’en plus dans un système donné, le capitalisme qui produit autant de pauvreté que de richesses comme dans des vases communicants.
En attendant que nous ayons des emplois non précaires, nous revendiquons des conditions décentes d’existence et cela passe par une indemnisation de toutes les formes de chômage, avec comme base le SMIC.
Si nous sommes nombreux nous pouvons peser, nous pouvons contribuer à inverser la logique d’appauvrissement et d’exclusion qui est à l’œuvre.
Car dans le même temps, ou au nom du réalisme économique, il faudrait faire voler en éclats toutes les protections sociales, accepter que la précarité soit la nouvelle forme d’emploi, laisser casser le code du travail, le pays n’a jamais été si riche.

Les 40 entreprises qui composent le CAC 40 ont réalisé pour l’année 2003 ; 41568 milliards d’euros de bénéfices nets, avec des augmentations allant jusqu’à 117 % sur une seule petite année.

Notre objectif est aujourd’hui de nous faire entendre, de faire des propositions et pour cela, il nous faut créer des comités locaux, chacune et chacun peut s’y investir comme il le souhaite, il suffit de le décider a deux ou trois, de nous téléphoner pour savoir comment faire au mieux, de ne pas hésiter a demander un coup de main.

Alors comment faire ?
- Venez nous rendre une petite visite dans les locaux de la coordination nationale (c’est ouvert tous les jours à peu près aux heures de bureaux et souvent plus tard…) au 8, rue de verdun à Villejuif dans le Val de Marne
- Nous appelez au 01 46 82 52 25
- Rendre une visite à l’un de nos comités locaux en province.


Vers le haut de la page

 

Plan du site |  Espace privé |  Nous écrire | Soutenir l’APEIS | 

APEIS
8 rue de Verdun
94800 Villejuif
tel : 01 46 82 52 25
Portable : 07 81 19 31 94
E.mail : apeis live.fr