Avec l’Apeis, plus jamais seul !
Recherche
Accueil > APEIS > Tracts > Faîtes du travail !
APEIS
Faîtes du travail !
28 avril 2005

Chômeurs salariés, même combat !

Les chômeurs, déjà pas ou mal indemnisés, seulement 4 sur 10 sont indemnisés par les ASSEDIC, sont de plus en plus contrôlés, il faut des preuves de recherches d’emploi à n’en plus finir.

L’objectif n’étant pas de leur trouver un boulot, mais de les radier, cela pour deux raisons, la première est qu’ils sortent des chiffres officiels du nombre des chômeurs, qui dépasse dorénavant les 10 % et la seconde de faire des économies.

Les contrôles seront ciblés sur la base de critères tels que « la qualification professionnelle du chômeur », sa capacité d’insertion et surtout sur des critères relatifs à l’état du marché du travail.

En clair si un technicien en informatique refuse un emploi de plongeur, il a toutes les chances d’être radié.
D’après le Président de l’Unedic : « le stock (comprenez les femmes et les hommes au chômage) doit correspondre au carnet de commande des entreprises ».

Les salariés de Carrefour sont obligés de faire grève des semaines pour avoir des tickets restaurants d’une valeur de 1, 50 euros et pour obtenir des salaires dignes, qui permettent de vivre, c’est misère et précarité.

Il faut bien payer les 38, 8 millions d’euros d’indemnités de départ du patron de Carrefour et trouver l’argent quelque part,
Autant, se disent-ils que ce soit dans la poche des salariés et des chômeurs.

Dans la même période, un patron qui délocalise son entreprise en Roumanie propose aux salariés de l’accompagner et d’accepter de travailler pour 110 euros par mois.

Voilà ce qui est à l’œuvre, la politique des vases communicants, pour que certains gagnent tant et puissent faire des propositions aussi indécentes, il faut qu’il y ait beaucoup de pauvres et de plus en plus pauvres.

Ils confondent décidemment tout est possible avec tout est permis, et peut leur importe les dégâts occasionnés pour des millions de femmes, d’hommes, de familles qui sont aujourd’hui dans des situations quasi permanente de survie et d’angoisse.

Un emploi c’est un droit ! Un revenu c’est un du !


Vers le haut de la page

APEIS
8 rue de Verdun
94800 Villejuif
tel : 01 46 82 52 25
Portable : 07 81 19 31 94
E.mail : apeis live.fr

 

Plan du site |  Espace privé |  Nous écrire | Soutenir l’APEIS | 

APEIS
8 rue de Verdun
94800 Villejuif
tel : 01 46 82 52 25
Portable : 07 81 19 31 94
E.mail : apeis live.fr