Avec l’Apeis, plus jamais seul !
Recherche
Accueil > Existence ! > Existence ! 14
- Existence !
- Existence ! 14


Edito : Où va-t-on ?

La fatalité n’existe pas, les utopies et les espoirs sont tenaces, les résistances sont multiples

Y’a pas de hasard, ce qui s’est passé en juillet à Gênes procède d’une logique. Avec l’Organisation Mondiale du Commerce, Seattle avait ouvert le bal, suivi par Prague, Nice, Québec, Göteborg puis Gênes.

Les messes basses des grands de ce monde ça coûte, en dollars (beaucoup), en mesures sécuritaires, en vies, en violence. Quelqu’en soit la facture, ils (G8 et consorts) ont décidé d’organiser le monde, de gérer, de décider. Sus aux râleurs et aux contestataires, criminalisation de tout ce qui bouge, manipulation de l’information, élimination de toute forme de contestation, voilà ce qui se passe depuis Seattle. On s’étonne alors de constater que le président Chirac « a remarqué des inquiétudes » 250 000 personnes dans les rues, ça fait du monde, ça fait un monde. L’idée même d’une mondialisation des résistances et des colères, d’une internationale des revendications et des propositions a émergé et prend forme. Et pour nos dirigeants, c’est insupportable, ingérable.
La vieille rengaine des méchants casseurs réapparaît. Pourtant les faits sont là, qui a défiguré Gênes à coup de grillages et de barbelés ? Qui a tué ? Qui a blessé ? Qui a torturé ?
La radicalité des manifestants n’est rien face à l’arsenal répressif affiché et constaté. Non, y’a pas d’erreur quand nous pouvons constater, chacun dans nos pays, la montée du tout-sécuritaire, du tout-répressif. Voilà comment nos générations de militants redécouvrent les gardes à vue, les procès et les coups. Les têtes pensantes des bras armés tuent et spolient aux quatres coins de la planète, ce sont eux qui vendent des armes et fixent le prix des médicaments, ce sont eux qui polluent, qui fixent le prix du dollar et de l’euro, ce sont eux encore qui décident de ton salaire, de ton allocation.
Ici, là-bas, à l’autre bout de la planête, ils possédent tout et ils veulent tout garder, c’est à ce niveau-là que tout se pose. Et qu’on le veuille ou non, nous sommes tous concernés.
« On dit d’un fleuve emportant tout qu’il est violent, mais on ne dit jamais rien de la violence des rives qui l’enserrent » disait Bertold Brecht. Une chose est certaine, de Seattle à Gênes, les militants présents ont décidés
de s’exprimer coûte que coûte.

Malika Zediri

Sommaire

Edito : OU VA-T-ON ?
La fatalité n’existe pas, les utopies et les espoirs sont tenaces, les résistances sont multiples.

Page 2 :
Quand la violence remplace la parole. Le directeur des Assedic du Val de Marne perd ses nerfs, un militant de l’Apeis est agressé physiquement !
Enquête, intimidation ou criminalisation ?

Page 3 :
Le PARE c’est le pire.

Page 4 :
Le bonheur est dans le prêt. Contre le « prêt payant » en bibliothèque ; la lecture comme outil de résistance et de libération…
Faim de droits.

Page 5 :
Page image.

Page 6-7 :
Loi contre les exclusion. Plutôt qu’une loi de lutte contre les exclusions nous voulons l’inclusion de tous ! En dépit de la loi de lutte contre les exclusions de juillet 1998, la pauvreté, la prévention de l’exclusion n’ont pas été endiguées et les obstacles à l’accès aux droits demeurent pour les personnes en difficulté.
Nous seul savons ce qu’il nous faut pour vivre.
Vers des pensions de misère.

Page 8-9 :
L’APEIS au sommet des Amériques : les raisons de notre présence au Québec en avril dernier.
La révolte du peuple kabyle.

Page 10 :
« Nous avons déclenché une bataille pour la gratuiteté des transports ».
« Les vacances comme la culture, comme les loisirs, font partie de la vie. Et il n’y a pas de raison d’en être privé parce qu’on est pauvre ».

Page 11 :
Tribune libre : INTERSYNDICALE DE LU DE RIS ORANGIS. Salariés de Lu/Danone en colère.
La vie des comités locaux.


Vers le haut de la page

APEIS
8 rue de Verdun
94800 Villejuif
tel : 01 46 82 52 25
Portable : 07 81 19 31 94
E.mail : apeis live.fr

 

Plan du site |  Espace privé |  Nous écrire | Soutenir l’APEIS | 

APEIS
8 rue de Verdun
94800 Villejuif
tel : 01 46 82 52 25
Portable : 07 81 19 31 94
E.mail : apeis live.fr