Quel avenir ?
Recherche
Accueil > Nos droits > Le chômage > Des droits en chute libre (...)
Nos droits
Des droits en chute libre !

Sous prétexte de sauver le régime d’assurance chômage, les patrons et des syndicats de salariés, la CFDT, la CGC et la CFTC ont voté une réduction drastique des droits à indemnisation des privés d’emploi.


Durée de versement

Pour les moins de 50 ans :

Durée d’activité salariée Durée maximale d’indemnisation
6 mois d’activité au cours des 22 derniers mois 7 mois
14 mois d’activité au cours des 24 derniers mois 23 mois

Pour les plus de 50 ans :

Durée d’activité salariée Durée maximale d’indemnisation
6 mois d’activité au cours des 22 derniers mois 7 mois
14 mois d’activité au cours des 24 derniers mois 23 mois
27 mois d’activité au cours des 36 derniers mois 36 mois
Pour les 57 ans et plus, 27 mois d’activité au cours des 36 derniers mois et 100 trimestres d’assurance vieillesse 42 mois

Les allocations sont versées par période de 6 mois renouvelables, ce qui signifie que les contrôles vont s’intensifier.

Et, comme c’est le plus grand arbitraire qui règne en matière de contrôle de recherche d’emploi, il faut vraiment être vigilant. En effet, si le contrôleur estime que vos preuves de recherche d’emploi sont insuffisantes, vous pouvez être radié 2 mois, 6 mois voire définitivement. Evidemment tout le monde s’interroge sur le suffisant / insuffisant.
Donc méfiance. Gardez tout : les lettres envoyées et les réponses éventuelles, les noms des personnes contactées, vos documents de stage…

Au-delà de 60 ans :

Vous pouvez continuer à bénéficier de votre allocation de chômage après 60 ans si vous ne pouvez prétendre à votre retraite à taux plein. Il faut cependant remplir certaines conditions :

• Avoir au minimum été indemnisé durant 365 jours

• Avoir exercé une activité salariée durant une année continue ou deux années discontinues dans les 5 dernières années.

• Justifier d’au moins 100 trimestres d’assurance vieillesse.

• Pour ceux qui ont démissionné ou qui ont renoncé à une convention FNE, il faut obtenir l’accord de l’Assedic.
Après l’allocation de chômage vous pourrez percevoir, sous certaines conditions, l’Allocation de solidarité spécifique (A.S.S.).

• Il faut avoir travaillé 5 ans dans les 10 ans qui précèdent la fin de votre dernier contrat de travail.

• Ne pas dépasser le plafond de ressources fixé à 963, 20 euros pour une personne seule et 1513, 60 euros pour un couple.

Désormais, l’allocation est versée pour une durée maximale de 3 ans.

Son montant est de 13, 56 euros.


Vers le haut de la page

 

Plan du site |  Espace privé |  Nous écrire | Soutenir l’APEIS | 

APEIS
8 rue de Verdun
94800 Villejuif
tel : 01 46 82 52 25
Portable : 07 81 19 31 94
E.mail : apeis live.fr