Assez de mépris
Recherche
Accueil > APEIS > Communiqués de presse > Démagogue et dégueulasse (...)
APEIS
Démagogue et dégueulasse !
11 mai 2011

Voilà dans le désordre les deux premiers mots qui me viennent suite aux déclarations de Laurent Wauquiez sur le RSA. Il faudrait selon lui travailler 5 heures par semaine pour avoir droit au RSA. Ou comment balayer la solidarité, ciment de tout vivre ensemble pour la remplacer par l’assistanat.
Personne ne choisit de survivre avec 460 euros par mois, d’être en permanence tiraillé entre manger et payer son loyer, mais surement que Monsieur n’en connait pas des femmes et des hommes dépendant du RSA, qu’il ne sait pas leur quotidien, leurs difficultés, leur désespoir.
Moi ce que je vois dans cette déclaration libérale, voire sauvage, au-delà de l’aspect discriminant et stigmatisant, c’est la méconnaissance d’une situation qu’un Ministre devrait au moins connaître à défaut de peser et de travailler sérieusement sur l’emploi.
Quand il y a emploi, il est dans la majorité des cas précaire, instable et ne permet pas de vivre décemment, alors forcé des centaines de milliers de femmes et d’hommes à travailler 5 heures par semaine dans n’importe quelles conditions c’est œuvrer contre l’emploi.
Comme il est incapable de se battre avec des résultats sur des créations d’emploi, il préfère détourner l’attention en fustigeant les victimes des choix de sa politique et de celle de ses amis ; « Quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage ».
C’est quoi l’objectif de Laurent Wauquiez ?

Dire aux salariés qui sont pressés de partout qu’ils doivent plus et mieux accepter leurs conditions de travail qui ne cessent de se dégrader et arrivent à peine à payer les factures ?
A défaut d’un emploi stable, correctement rémunéré, nous continuons d’exiger l’indemnisation décente de toutes les formes de chômage en changeant l’assiette de cotisation, en prenant au-delà de la masse salariale sur les profits, bénéfices, transactions financières, produits financiers.
Mais ça Laurent Wauquiez, il doit estimer que c’est impossible et injuste pour les entrepreneurs qui soit disant prennent les risques, les seuls risques pris c’est en réalité les salariés qui les prennent en étant licenciés, mal payés, surexploités et enfin à peine indemnisés.
Un peu de respect et de décence Monsieur Wauquiez ne nuirait pas à votre belle fonction qui vous laisse à des années lumières des difficultés et des urgences de millions de femmes et d’hommes.
Villejuif le 11 mai 2011
Philippe Villechalane, porte parole


Vers le haut de la page

APEIS
8 rue de Verdun
94800 Villejuif
tel : 01 46 82 52 25
Portable : 07 81 19 31 94
E.mail : apeis live.fr

 

Plan du site |  Espace privé |  Nous écrire | Soutenir l’APEIS | 

APEIS
8 rue de Verdun
94800 Villejuif
tel : 01 46 82 52 25
Portable : 07 81 19 31 94
E.mail : apeis live.fr