Avec l’Apeis, plus jamais seul !
Recherche
Accueil > APEIS > Communiqués de presse > Attaques tous azimuts !
APEIS
Attaques tous azimuts !
16 avril 2008

Il a été élu le Président de la République, alors il en profite, il tape, cogne, reviens sur tous les acquis sociaux, il remet en cause la Sécurité Sociale, les retraites, les droits collectifs des salariés, il met en pratique son travailler plus pour…enrichir ses amis du grand patronat.
Et comme d’habitude les attaques sont d’abord dirigées contre les plus victimes de ce système ; chômeurs, précaires, pauvres, salariés, immigrés.
Le gouvernement est en train de peaufiner un texte prévoyant encore et toujours de nouvelles sanctions à l’encontre des chômeurs et bons princes nos ministres feront débattre les partenaires sociaux sur la question.
Le quotidien des chômeurs est déjà fait de convocations, de contrôles, de stigmatisations, de radiations (ce qui explique par ailleurs, en partie, la soi disant baisse du nombre de chômeurs qu’ils nous assènent chaque mois).
Presenter les chômeurs comme des profiteurs et des fainéants cela permet de les opposer à celles et ceux qui souffrent de plus en plus dans des emplois précaires, surexploités, dans des conditions d’une autre époque et mal payés, à peine de quoi s’acheter quelques dizaines de baguettes.
Parce que sur les réformes antisociales, qui favorisent l’individu contre le collectif, ils les tiennent leurs promesses, ce qui n’est pas le cas, loin s’en faut des questions liées au pouvoir d’achat.
Leur objectif est toujours le même, faire baisser le prix du travail pour satisfaire les appétits gargantuesques des adhérents du Medef et quoi de mieux que de contraindre des femmes et des hommes, qui ont des compétences, de l’expérience, du savoir faire à accepter n’importe quel emploi dans n’importe quelles conditions ?


D’autant qu’il convient peut-être de rappeler que les allocations touchées par les chômeurs, qui sont dans l’immense majorité des cas scandaleuses ne viennent pas de cadeaux mais des cotisations qu’ils paient quand ils travaillent.
Les chômeurs doivent pouvoir choisir leur emploi, un emploi durable, correctement rémunéré qui permette de vivre dignement, les militants de l’APEIS interviendront, fidèles à leurs engagements ils ne laisseront pas faire !

Philippe Villechalane Villejuif le 16 avril 2008
Porte parole de l’APEIS.


Vers le haut de la page

APEIS
8 rue de Verdun
94800 Villejuif
tel : 01 46 82 52 25
Portable : 07 81 19 31 94
E.mail : apeis live.fr

 

Plan du site |  Espace privé |  Nous écrire | Soutenir l’APEIS | 

APEIS
8 rue de Verdun
94800 Villejuif
tel : 01 46 82 52 25
Portable : 07 81 19 31 94
E.mail : apeis live.fr