Avec l’Apeis, plus jamais seul !
Recherche
Accueil > APEIS > Communiqués de presse > 1er octobre 2021, une journée
APEIS
1er octobre 2021, une journée grave, lourde de conséquences !
1er octobre 2021

C’est aujourd’hui qu’entre en vigueur la nouvelle convention d’assurance chômage. Le gouvernement choisi de passer en force, alors même que le conseil d’Etat s’est prononcé contre cette réforme au motif de traitement inégal.
Ils font comme ça les arrange, et ce qui les motive c’est de faire baisser le prix du travail et d’obliger les chômeurs à accepter n’importe quel emploi dans n’importe quelles conditions de salaire et de conditions de travail. Pour cela rien de mieux que de les désigner coupables de leurs situations.
D’autant que leurs arguments sont faux, il n’y à pas des centaines de milliers d’offres d’emplois disponibles car il convient de retirer les offres déjà pourvues, celles en double, les fantaisistes et aussi les inacceptables, quelques heures pour des salaires de misère.
Nous sommes dans les suites de la déréglementation sur la loi travail et ce qui se joue c’est de remplacer le droit par la chance, nous voulons des emplois stables, protecteurs, qui permettent de vivre décemment, pas d’aléatoire tickets de loto…
C’est une escroquerie surtout quand on sait que prés de 9 emplois crées sur 10 sont des C.D.D. Selon l’Unedic les allocations chômage vont baisser pour environ 1,2 millions chômeurs et d’autres auront de plus en plus de difficultés à ouvrir des droits.
A terme ils veulent faire exploser tout le système de protection social et aller vers le chacun pour soi et tant pis pour les conséquences, du moment que les grands patrons et les actionnaires continuent de s’en mettre plein les poches.
Ils oseront un jour proposer que l’assurance chômage devienne une allocation différentielle et plus un droit acquis grâce à un système de cotisations sociales, ce qu’ils appellent charges !


Ils osent tout, même le pire, surtout le pire !!!
Nous revendiquons :
• Un emploi qui permette de vivre
• L’indemnisation de toutes les formes de chômage et de précarité
• La suppression de cette réforme de l’assurance chômage
• Une véritable politique de formation choisie par les chômeurs
• L’arrêt des contrôles et des sanctions contre les chômeurs et les précaires, des moyens, notamment humains, afin que Pôle emploi puisse remplir sa mission de service public et faire mieux que le « bon coin » ou « indeed ».
• Une réduction du temps de travail qui créerait des emplois et amènerait des cotisations sociales
• La retraite à au maximum 60 ans
Philippe VILLECHANE
Porte parole de l’Apeis


Vers le haut de la page

 

Plan du site |  Espace privé |  Nous écrire | Soutenir l’APEIS | 

APEIS
8 rue de Verdun
94800 Villejuif
tel : 01 45 73 25 61
Portable : 07 81 19 31 94
E.mail : apeis live.fr